Skip to main content
فهرست مقالات

Les tendances d’Antoine Berman appliquées à la traduction du roman Cet été-là de Véronique Olmi

نویسنده:

علمی-پژوهشی (وزارت علوم)/ISC (12 صفحه - از 129 تا 140)

کلیدواژه ها :

traduction ،fidélité ،différences ،tendances ،source ،cible ،texte

Cet article propose d’étudier la traduction du roman Cet été- là de Véronique Olmi; notre recherche porte sur les différences entre deux langues, les différences qu’on ne peut pas éviter et qui provoquent des différences entre le texte source et le texte cible. Notre travail a été guidé, au premier lieu, par le trajet traductologique d’Antoine Berman d'après son livre Pour une critique des traductions : Donne John et ensuite par les tendances présentées dans son ouvrage, La traduction et la lettre ou l’auberge au lointain. En analysant la traduction de ce livre, nous avons bien constaté que les tendances telles que la rationalisation, la clarification, l'allongement et l’ennoblissement sont beaucoup plus fréquentes que d'autres et cela représente bien la distance qui existe entre deux langues. C’est précisément le même écart qui rend la traduction assez différente du texte original et que plus les langues sont différentes, plus les traductions seront différentes

خلاصه ماشینی:

"Les résultats de cet article proviennent d’une étude comparative du texte et de sa traduction et comme la traduction est un travail en deux dimensions à savoir, syntaxique et sémantique, notre étude sera donc guidée par ces deux catégories selon les livres Pour une critiques des traductions : Donne John et ensuite par les tendances présentées dans son ouvrage : ‘La traduction et la lettre ou l’auberge au lointain’. Trajet analytique Dans cette partie, nous allons appliquer le trajet analytique par Antoine Berman selon Pour une critique des traductions : Donne John, en faisant appel aux étapes les plus fondamentales ; car comme le dit Berman : « le trajet proposé est une généralisation, donc, de quelques trajets personnels. Voici quelques passages où les mots ont été traduits dans un langage plus familier ou argotique :  Je ne vois pas le rapport ( به تصویر صفحه مراجعه شود)Une autre difficulté de la traduction du français en persan, à savoir, une langue d’une racine complètement différente de l’autre, est les différences syntaxiques et ponctuelles qui font appelle à une autre tendance bermanienne qui s’appelle la rationalisation. Les cas que nous avons décelés à la suite de l’exposé des tendances déformantes bermaniennes nous permettent de confirmer qu’aucune traduction n’est libre des éléments déformants, à cause des différences stylistiques aussi bien que structurelles entre deux langues et Berman, lui-même, il est l’avis qu’il faut situer la part où ces éléments sont nécessaires et où ils ne le sont pas."


برای مشاهده محتوای مقاله لازم است وارد پایگاه شوید. در صورتی که عضو نیستید از قسمت عضویت اقدام فرمایید.